Dans cette édition du Navigateur, nous nous intéressons à une installation VMS située à Chilliwack, en Colombie-Britannique, au Canada. Il s’agit de l’entreprise Rolleyview Farms, propriété de la famille Tap. J’ai rendu visite aux Tap juste avant le démarrage des robots dans le but de photographier les installations en vue du montage d’une visite virtuelle, qui sera accessible sur le site Web de DeLaval d’ici quelques mois. J’ai été très impressionné par ce qui j’y ai vu. Dès mon arrivée, j’ai compris que le confort et la circulation des vaches et la facilité des routines de travail ont été des facteurs clés qui ont influencé toutes les facettes de la conception. Et que dire de la qualité du travail de l’entrepreneur général!

Rolleyview Farm

Kevin Tap, copropriétaire de Rolleyview Farms, a eu la gentillesse de nous préparer un résumé pour nous faire découvrir les principales caractéristiques de ses nouvelles installations. Merci Kevin!

“Il semble y avoir des pour et des contre à chaque décision que l’on prend lorsqu’on construit de nouvelles installations, qu’il s’agisse de choisir la couleur du robot ou de décider de l’endroit idéal pour le lavage des bottes. Nos choix en matière de conception reflètent notre façon de voir les choses et les idées que nous avons pu glaner ici et là. »

  • Étable à 6 rangées avec allées d’alimentation sur le pourtour du bâtiment

    • Les vaches ont moins de distance à parcourir pour se rendre au robot
  • Ventilation transversale

    • Plafond est à 14 pi pour limiter le volume d’air à déplacer
    • Ventilateurs de 105 pi pour aspirer l’air vers l’extérieur
  • Éclairage à DEL

    • Le système d’éclairage, combiné aux murs et au plafond blancs, créé un environnement lumineux
  • Les murs des locaux qui entourent les robots sont faits de formes de plastique remplies de béton sur toute la hauteur

    • Les murs ne se déformeront pas et ont un aspect soigné
  • 5 enclos et 12 logettes pour les vaches en préparation au vêlage

  • Matelas de gel dans les logettes

    • Permet d’économiser de la sciure de bois et de diminuer l’usure de la peau au niveau des jarrets
  • Logettes de style « bascule », 4 pi de largeur, 9 pi de longueur

    • Les logettes peuvent être soulevées pour dégager les vaches prises et leur design facilite le mouvement d’élancement vers l’avant
  • 4 logettes derrière chaque robot

    • Permet aux vaches séparées du lot de se reposer, de manger, de boire et de se faire traire
    • Les vaches séparées du lot sont celles qui doivent être saillies ou traitées, qui ont besoin d’une taille de sabots, ou qui ont un quelconque problème lié à la traite
  • Bain de pieds dans les traverses au fond de l’étable

    • Les vaches détestent les bains de pieds – les placer près du robot a pour effet de diminuer le nombre de visites
  • 5 enclos individuels pour les veaux

    • Les veaux sont nourris à la bouteille jusqu’à XX jours.
  • 1 station d’alimentation automatisée pour veaux avec deux postes d’alimentation

    • 2 groupes pour éviter que certains veaux soient intimidés par d’autres
    • Un maximum de 15 veaux par poste est le chiffre magique
    • La pièce réservée aux veaux est ventilée à l’aide d’un tube d’air perforé à pression positive
  • 2 brosses rotatives

  • Robot pousse-fourrage automatique JOZ

  • Raclettes à chaîne JOZ

    • L’aménagement fait en sorte que les raclettes ne se rendent pas dans l’aire vêlage
  • Stockage du fumier sous le bâtiment

    • La fosse se trouve à l’arrière du bâtiment, sous les derniers 40 pi, avec un mur central créant un genre de circuit qui favorise l’agitation
    • 150 pi de largeur – plus large que le bâtiment – pour permettre l’agitation de chaque côté au besoin
    • 7 pi 8 po de profondeur à cause de la nappe phréatique

« Au moment de concevoir l’étable, nous avons essayé de réfléchir à la façon la plus simple de faire les choses, parce que si c’est facile à faire, ce sera fait. Par exemple, prévoir l’accès aux enclos avec la chargeuse; éviter les coins et les angles étranges, ce qui donne un design au look simple; s’assurer qu’une personne seule peut facilement isoler une vache; prévoir de l’eau et des laveuses à pression électriques dans les locaux derrière les robots pour garder les lieux propres; aménager une petite « fosse » à côté de la cage à sabots pour pouvoir y descendre pour traiter les problèmes de santé du pis, ce qui nous met à une hauteur semblable à celle des salles de traite – on évite ainsi de les traiter dans les robots ou de se faire ruer en les traitant dans les carcans. »

SHARE
Previous articleVoici le Pourquoi de Don
Next articleConseils pour la gestion de la reproduction avec le logiciel DelPro DeLaval
Jeff is Project Design Manager - Robotics and has been designing robotic barns for DeLaval for the past 4 ½ years. To date, he has planned and designed more than 200 robotic milking and calf barns. While growing up in Northern NY, Jeff was proudly employed by his father's construction company building freestall and calf facilities in addition to conventional parlors. He also worked on several dairies during that time. Currently Jeff resides in Arvada, Colorado in the foothills of the Rocky Mountains and spends his free time backcountry snowmobiling and skiing with family and friends.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY